LA PSYCHO SOMATOTHERAPIE
 

Qu’est-ce que la psycho-somatothérapie ?


La « Psychothérapie » est aujourd’hui connue.
La « Psycho-Somatothérapie » l’est moins parce que c’est un mot encore nouveau.
Alors, que veut dire le terme « Somato » ? Il vient du grec ancien et signifie tout simplement le « corps ».


Pourquoi intégrer le corps dans la Psychothérapie, fondant ainsi la Psycho-Somatothérapie ?

Parce que l’Etre humain est un tout. Il est complexe mais tend vers l’unité, car il est composé de l’esprit et du corps.


Comment le corps est-il engagé dans la Psycho-Somatothérapie ?

La Psycho-Somatothérapie intègre l’esprit par le travail verbal.
Elle intègre le corps par des exercices physiques dynamiques et de lâcher prise comme la respiration, le mouvement corporel allant jusqu’à la danse, la relaxation, la « présence », le massage, alliant la créativité comme le dessin, le modelage, l’écoute musicale…


Quel est le but de la Psycho-Somatothérapie ?

L’objectif est de diagnostiquer la psychopathologie gênante pour la personne et d’y remédier par un processus d’intégration du corps et de l’esprit visant leur unité.


Pourquoi l’unité du corps et de l’esprit est-elle si importante ?

Parce que cette unité et cette harmonie permettent d’être pleinement présent à soi-même, aux autres et à l’environnement. Elle définit ainsi la bonne santé.


Quels sont les principaux troubles psychologiques visés par la Psycho-Somatothérapie ?
    • L’anxiété,
    • la phobie,
    • l’obsession,
    • les troubles obsessionnels compulsifs,
    • la dépression,
    • le stress,
    • la somatisation,
    • l’inhibition,
    • les blocages existentiels,
    • les troubles post traumatiques,
    • les troubles sexuels et conjugaux,
    • les blocages corporels,
    • les troubles respiratoires,
    • les troubles de l’expression,
    • les troubles de la personnalité…
 
est aussi un chemin...
 
La somatothérapie est une méthode d'investigation de l'inconscient qui a comme mission principale de résoudre les peurs et les questionnements angoissants. C'est un lieu de liberté ou tout peut-être dit, sans jugement et sans à-priori.
Le stress de la vie quotidienne, un changement brutal, perte d'emploi, harcèlement moral, rupture, deuil, traumatismes physiques, génèrent en nous des conflits psychologiques qui peuvent mener à la dépression ou à des états de mal-être profond.
Cette réunification du corps et de l'esprit apporte une expansion de conscience, un état de dépassement de la personne vers une réalité plus large.

 

Lorsque le besoin de consulter devient évident, c’est qu’il y a un mal-être intérieur, un mal de vivre lequel se traduit par un sentiment de limitation, le sentiment d’être perdu sans pouvoir identifier son origine.  A ces sensations viennent parfois s’ajouter des souffrances physiques : des douleurs, des insomnies ou des cauchemars, voir des crises de panique ou des troubles obsessionnels…
Cette souffrance peut être générée par l’une de ces causes :

- angoisse, anxiété, stress
- dépression, désintérêt pour tout
- difficulté à lâcher-prise : peur de ne pas contrôler
- difficultés relationnelles, difficultés à communiquer
- échecs amoureux, professionnels
- phobies, inhibitions- manque de confiance en soi
- peur de l’inconnu et du changement
- troubles psychosomatiques
- chocs post-traumatiques
On peut considérer qu’il y a trois étapes, correspondant à une chronologie de la maturation personnelle :

- La prise de conscience :
Avec l’aide du thérapeute qui nous accompagne et dont le métier est d’être dans l’écoute empathique; nous avons la possibilité de répondre au besoin de verbaliser nos hésitations, nos doutes, nos questionnements… Nous nous permettons progressivement de comprendre notre fonctionnement ; ses blocages, ses difficultés et améliorer ainsi cette relation à Soi-même. Tout en dépassant les résistances intérieures, lesquelles sont aussi un refus d’accepter notre vulnérabilité, nous agissons avec le thérapeute dans ce cadre de confiance  afin d’apprivoiser la peur de rompre ce fragile équilibre que nous nous sommes construit.


- Le changement :
Mieux se comprendre, mieux se connaître, s’accepter et trouver un sens à sa vie. Comment amorcer ce changement ? En fait il ne s’agit pas de devenir quelqu’un d’autre mais plutôt de devenir de plus en plus soi-même. Il est préférable dans ce cas d’arrêter de vouloir se changer. Pour devenir la personne authentique et vraie que nous sommes en réalité, il est sage d’en finir avec un idéal du moi auquel nous nous identifions sans cesse. Changer c’est tout simplement s’accepter avec toutes nos limites mais surtout avec toutes les ressources que nous avons en nous sans même le savoir. Le travail avec l’aide du thérapeute permet de les découvrir, les identifier afin d’apprendre à s’en servir pour enfin mieux vivre…

- Apprendre à mieux vivre :
Redéfinir ses valeurs pour être bien avec soi et avec les autres, il est alors possible de retrouver la confiance et l’estime de soi. La liberté intérieure c’est autrement dit apprendre à poser des limites et apprendre à dire non. Délimiter clairement son espace tant physique que psychique en osant dire sa différence sans l’imposer et en respectant celle des autres. C’est reconnaître ses priorités, apprendre à faire des choix et ainsi assumer la possibilité de créer les conséquences de ces choix.

Il est alors merveilleux de vivre… 

 
Myriam VILLALON

Tir Nan Og 7 impasse de la sénéchaussée 56430 MAURON
Sur RDV Tel : (+33) 06 42 81 25 04 - myriamvillalon@orange.fr

Site réalisé par WEBYOO